Peur de s’engager avec une couleur ?

Photo @ Pinterest 
 

Ce n’est pas l’envie qui manque mais les questions se bousculent dans votre tête… Faire une couleur pour camoufler ses cheveux blancs, redonner de la brillance ou de la lumière font partie de vos désirs mais vous avez peur de passer le cap ? 
Dalli, expert The Reporthair, vous explique tout et livre ses conseils pour y aller en douceur.

Quelles sont les principales craintes des clientes quand il s’agit de faire une couleur ?


En général, elles ont peur qu’on fasse une couleur trop oxygénée qui abîmerait leurs cheveux, elles veulent quelque chose de léger. Elles ont aussi peur de l’effet racines et de devoir aller chez le coiffeur toutes les trois semaines, ce qui est contraignant et cher, ou que la couleur vieillisse mal.

Que faut-il savoir avant de choisir sa couleur ?

Il faut faire attention au produit utilisé, même pour une couleur proche de sa couleur naturelle. Beaucoup de coiffeurs ont proposé le Diacolor -qui fait partie des colorations ton sur ton- pour rassurer les clientes, en les convaincant que ça partait au lavage, mais en réalité c’est plus difficile à enlever parce que les pigments restent longtemps sur le cheveu. Le ton sur ton ne veut pas nécessairement dire qu’on va moins abîmer ses cheveux, ce sont les produits qu’on utilise et la technique employée qui comptent.

Que proposes-tu à une cliente qui souhaite une couleur mais a peur de passer le cap ?

L’alternative peut être un effet lumière léger pour casser la rigidité et le côté “dark” d’un cheveu châtain par exemple, ça change déjà pas mal sans trop toucher à la couleur naturelle. Pour une blonde, il peut simplement s’agir de ramener de la lumière après les vacances. Ça peut être très subtil. En général, je propose à la cliente de vivre avec et de me rappeler quand elle est prête à aller plus loin. De manière générale, je commence toujours par des patines, des choses légères.

Que peut-on faire lorsque l’on souhaite camoufler ses quelques cheveux blancs ?

J’applique une couleur ton sur ton là où se trouvent les cheveux blancs, sans toucher le reste de la chevelure. Sinon, on peut aussi faire un balayage en commençant par intégrer les cheveux blancs, comme ça il n’y a pas d’effet racines et quand ils poussent, c’est dans la continuité de la mèche.

Comment définis-tu le balayage avec la cliente ?

C’est toujours par rapport à la nature de ses cheveux, et à sa couleur naturelle. En fonction de la couleur de la personnalité, je fais deux tons plus clairs et ensuite, petit à petit, on voit si elle a envie d’aller vers quelque chose de plus clair. On peut aussi faire un balayage plus fondu, avec moins de contrastes.

Quel entretien faut-il prévoir ?

Quand il s’agit d’un balayage subtil, juste sur les longueurs sans monter à la racine, il est possible de le faire seulement deux à trois fois par an. Cela ne nécessite pas plus d’entretien que cela, la personnalité vit avec comme elle en a l’habitude. Il faut simplement les soigner puisqu’ils sont plus sensibilisés. Le cheveu pourra être plus sec après une coloration mais la nature du cheveu elle-même ne bougera pas. Je conseille de couper un ou deux centimètres tous les trois mois, pour que les cheveux respirent. Il faut aussi bien les hydrater avec de l’huile et des masques pour qu’ils soient sains, comme pour la peau.

Comment rassurer celles qui hésitent ?

C'est la personnalité qui crée le besoin en venant vers l’expert, il se doit donc de lui rendre ce moment agréable, et de lui offrir un service sans faille et de qualité pour qu'elle revienne. Il faut gagner la confiance de la cliente, savoir la rassurer et la conseiller. Je dis souvent de ne jamais se précipiter, d’y aller petit à petit. Je travaille toujours en fonction de la sensibilité de son cheveu, et je prends le temps de discuter et de comprendre la personnalité. Il y a un véritable lien de confiance qui se tisse.

Un dernier conseil ?

Aller voir un bon coloriste, tout simplement, qui sera attentif à la nature du cheveu. Si on trouve quelqu’un qui est à notre écoute et à l’écoute du cheveu pour qu’il soit sain, alors il faut le garder !

Réservez avec un coiffeur expert pour obtenir des conseils sur votre routine !


AUTRES CONSEILS D'EXPERTS