Se laver les cheveux tous les jours est-il si grave ?

Photo @ Pinterest 
 

On ne cesse de le répéter : il ne faut pas se laver les cheveux tous les jours. Pourtant, certaines d’entre nous ne peuvent pas s’en empêcher. Quels sont les effets sur le cheveu et le cuir chevelu ? Comment réussir à espacer les shampoings ?
Quels sont les bons gestes à adopter si l’on veut continuer à le faire ?
Noa, experte The reporthair nous éclaire sur la question.

Les effets négatifs


En premier lieu, Noa rappelle que nous avons "des huiles naturelles dans nos cheveux, et lorsqu’on les lave, elles s’en vont.” Résultat, à force de retirer cette huile naturelle, les cheveux ternissent et s’assèchent, il faut donc compenser avec un produit. En général, ce sont celles qui ont le cuir chevelu gras qui ont tendance à les laver tous les jours, elles en viennent donc à toucher plus souvent leurs cheveux afin de les sécher, les coiffer, appliquer des produits… Or le cheveu regraisse plus vite et se ternit : "C’est un cercle vicieux, constate Noa. Alors que si on le laisse naturel, il aura moins tendance à s’abîmer, notamment sur les pointes qui cassent et finissent par s’ouvrir lorsqu’on les lave trop souvent." 

Les exceptions

Il existe des cas -exceptionnels- pour lesquels il est recommandé de se laver les cheveux tous les jours, en fonction du style de vie ou du contexte. "Ça dépend de la saison, s’il fait chaud ou si on fait du sport, les cheveux vont regraisser plus vite et on pourra alors les laver tous les jours", explique Noa. Aussi, une femme aux cheveux très fins et au cuir chevelu gras va nécessairement se laver les cheveux plus souvent qu’une femme bouclée dont le cheveu reste sec plus longtemps. Pour celles qui doutent encore, Noa affirme que des cheveux lavés la veille se coiffent beaucoup plus facilement: “Ils ont une texture, alors que s’ils sont trop propres, les cheveux ont tendance à être un peu plats.”

Connaître sa typologie de cheveux

Il ne suffit pas d’espacer les shampoings, encore faut-il choisir le bon produit. Et pour cela comme pour la fréquence du lavage, Noa insiste, il faut être attentif à sa typologie de cheveu et de cuir chevelu : “Une femme noire va par exemple se laver les cheveux tous les dix jours parce qu’ils sont très secs, alors que celle qui a les cheveux fins va les laver plus souvent. Les blondes, les bouclées et celles qui ont opté pour un balayage vont elles aussi avoir les cheveux plus secs, mieux vaut donc espacer les shampoings de plusieurs jours.” Pour réguler le sébum, Noa conseille d’utiliser un shampoing à base d’argile, qui va sécher la racine : “C’est parfait pour les cheveux fins et gras, il permet de les laver moins souvent puisque ça sèche, donc on gagne un ou deux jours. Et l’avantage, c’est qu’on en trouve partout, de chez Monoprix à Christophe Robin.”

Les bons gestes à adopter

Si la tentation est forte d’utiliser un après-shampoing ou un masque à chaque lavage pour obtenir une chevelure brillante et douce, Noa considère qu’au contraire, si “on veut gagner quelques jours entre les lavages, il ne faut pas alourdir ses cheveux avec des soins. Mieux vaut utiliser du shampoing sec ou un traitement avec de l’argile.” Quoi qu’il en soit, pas de culpabilité pour celles qui tiennent quand même absolument à se laver les cheveux quotidiennement, si cela correspond à leur nature capillaire: “Il faut s’écouter et être attentive à la santé du cheveu, savoir adapter le type de soin au type de cheveu et à son quotidien. Le tout est de trouver un équilibre et de ne pas oublier que nos cheveux sont vivants, ils changent et s’adaptent.” Il est aussi important de faire preuve de patience : lorsqu’on espace les shampoings, certains cheveux réagissent plus vite que d’autres, mais ils en retirent tous des bénéfices. 

Réservez avec un coiffeur expert pour obtenir des conseils sur votre routine !


AUTRES CONSEILS D'EXPERTS