5 conseils pour entretenir son blond

Obtenir la tonalité de blond souhaitée est déjà une grande étape, mais encore faut-il avoir les bons réflexes pour préserver le plus longtemps possible l’éclat de sa couleur. Mathieu, expert chez The Reporthair et passionné par les techniques de coloration, livre ses conseils pour entretenir, raviver et prendre soin de son blond.

 
 

Choisir sa technique de balayage

Selon que le balayage démarre à la racine ou à distance, l’entretien ne sera pas le même. S’il est marqué en racines, le blond sera plus uniforme mais nécessitera un passage entre les mains d’un expert tous les deux mois environ. Un balayage plus fondu, comme un Tie and Dye ou un Ombré Hair pourra être refait tous les six ou huit mois parce que son évolution est plus naturelle.

Attendre le bon moment

Mieux vaut réaliser son balayage 15 jours avant de partir en vacances l’été, parce que le cheveu travaille encore 48 à 72 heures après son application. Le soleil ayant tendance à éclaircir le cheveu, celles qui ne veulent pas d’un blond trop clair auront tout intérêt à faire leur balayage après leur séjour, afin de rajouter ou compléter l’éclaircissement naturellement obtenu. Enfin, on peut refaire un balayage en hiver -en décembre ou janvier-, histoire d’apporter une touche de lumière et d’éclat au visage.

Soigner ses cheveux au soleil

L’été, tous les facteurs potentiellement dangereux pour les cheveux sont réunis : soleil, mer et piscine. Utiliser des produits solaires, comme des huiles ou des sprays avec protection UV, auront l’avantage de préserver vos cheveux du chlore, du sel et de l’oxydation due au soleil. L’huile de coco peut également faire office de bouclier contre le chlore de la piscine.

 

Utiliser des shampoings et soins adaptés

Lors d’un shampoing sur trois, il est conseillé de choisir un shampoing et un masque à pigments correspondant à son type de blond. Le reste du temps, un shampoing réparateur plutôt que nourrissant sera plus adapté. Le shampoing bleu est indiqué pour un blond froid comme le polaire, mais il existe aussi des pigments doré, beige ou encore vénitien. Côté masques pigmentés, on peut opter pour le Coloristeur de Startec avec ses 96% d’ingrédients naturels, ou le Nutricolor de Revlon. On peut aussi utiliser des huiles pour lutter contre la porosité du cheveu et combler les brèches : une huile sèche sans rinçage appliquée tous les jours, ou une huile grasse en bain avant le shampoing. Pour les blonds très blancs, attention à l’huile d’avocat qui peut jaunir. Mieux vaut opter pour l’amande douce !

 

Raviver la couleur avec une patine

Il s’agit d’un vernis, qui prend uniquement sur les parties décolorées. La patine apporte un reflet sur la couleur, sans colorer les cheveux naturels. Les cheveux décolorés sont ainsi intensifiés, un blond doré est ravivé et un blond polaire sera reblanchi. Si au bout de quelques mois, le shampoing pigmenté ne suffit plus, on peut faire une patine pour retrouver de la brillance en attendant le prochain balayage.



D’AUTRES CONSEILS ET INSPIRATIONS