Le tie and dye : tentée ? Tout savoir avant de se lancer

Le tie and dye reste l’une des colorations les plus recherchées. Certaines personnalités qui l’affichent, à l’instar de Caroline Receveur, inspirent beaucoup d’entre vous. Lydie, experte Reporthair, révèle tous les secrets du tie and dye pour tout savoir avant de vous lancer.

Qu’appelle-t-on tie and dye exactement ? Quelle est la technique pour l’obtenir ?

Le tie and dye est un cheveu bicolore. Il s’agit d’un dégradé d’une couleur foncée à une couleur très claire sur l’ensemble des cheveux. C’est une technique de décoloration. Là où le balayage est réalisé sur une mèche ou deux, le tie and dye est sur toutes les mèches.

Quelle différence y-a-t-il avec le ombré hair ou l’effet soleil ?

Le ombré hair permet de passer d’un brun à un châtain clair par exemple, c’est comme l’effet soleil en fait, on trouve une démarcation de couleur beaucoup plus légère qu’avec un tie and dye. On peut aussi passer d’un blond cendré à un blond doré. En tout cas, on reste dans les mêmes teintes.

Qu’appelle-t-on un tie and dye fondu ?

Soit la démarcation est très nette, soit elle est fondue. Avec un tie and dye fondu, on travaille à moitié en balayage et à moitié en tie and dye, ce qui signifie qu’au niveau de la démarcation, on obtient un effet méché, tracé qui se rapproche davantage du balayage classique. Si on ne trouve pas d’effet de mèche, ce sera un nuancé de couleur. Avec un tie and dye classique, on ne voit pas d’où part l’éclaircissement.

Peut-on obtenir un effet naturel avec un tie and dye ?

C’est pour cela qu’on a créé le ombré hair, qui est un compromis entre le balayage et le tie and dye. Le tie and dye n’est pas naturel : on part sur quelque chose de très clair et prononcé sur les pointes, la différence peut aller jusqu’à 10 teintes entre les racines et les pointes. Sur une femme très brune, il est possible d’aller jusqu’à un blond très clair. Parfait pour celles qui ne veulent pas se voir trop blonde à la racine mais ont quand même envie de s’essayer à la blondeur.

Est-ce que le tie and dye est toujours autant demandé ?

Cela se fait un peu moins parce que le ombré hair est arrivé. Comme le wavy est à la mode, les femmes ont envie d’une coloration plus naturelle, tandis que lorsqu’on revient à des coiffures plus raides, elles souhaitent avoir des couleurs plus tranchées. En général, on ne fait pas un travail à la fois sur la couleur et le brushing, c’est l’un ou l’autre. C’est à la fois visuel et psychologique !

Le tie and dye abîme-t-il les cheveux ?

Cela peut les abimer puisque c’est une technique de décoloration. Mais les coiffeurs conseillent de passer d’abord par un ombré hair, puis d’aller progressivement vers un tie and dye pour que le cheveu accepte l’éclaircissement. Si c’est trop fort tout de suite, le cheveu ne le supporte pas. Il vaut mieux le faire tous les 3-4 mois sur 6 mois pour y aller petit à petit plutôt qu’en une seule fois. Ensuite on peut faire un entretien adapté pour cheveux colorés, mais comme il n’y a pas de coloration à la racine, la personne est tranquille le temps de la repousse. Le tie and dye s’en ira naturellement au fur et à mesure des coupes.

Peut-on faire un tie and dye sur des cheveux colorés ?

On conseille plutôt l’ombré hair dans ce cas-là, on minimise ainsi les risques de mauvaises surprises de couleurs. C’est possible de le faire mais le fond d’éclaircissement ne sera pas très clair, parce qu’il faut d’abord décolorer l’ancienne couleur puis décolorer à nouveau. Ça fait deux passages au lieu d’un.

Y-a-t-il une coupe particulièrement adaptée à ce type de coloration ?

C’est bien d’avoir une longueur minimum aux épaules pour avoir un effet fondu. Plus la coupe est courte, moins le nuancé est prononcé. On risque alors d’avoir un effet de barre.

Peut-on faire un tie and dye sur cheveux courts malgré tout ?

Dans ce cas, on privilégie le ombré hair, en laissant 3 ou 4 centimètres de racine. Ça ressemblera à un balayage.

Est-ce réservé aux blondes ou peut-on faire un tie and dye sur une brune ?

En fait le tie and dye est préconisé au départ pour les châtains, mais les brunes se sont senties concernées pour tester les cheveux clairs sans que ce soit sur leurs racines. Ainsi elles n’ont pas une transformation exagérée.

Quelle nuance de coloration sur les pointes doit-on réaliser en fonction de sa base naturelle ?

On peut aller jusqu’à 10 teintes de différence maximum, mais cela fait beaucoup de reflets dans le cheveu : blond, doré, acajou… Je conseille d’aller au maximum jusqu’à 5 teintes. De cette façon une brune peut aller sur du blond sur les pointes, en passant par des couleurs neutralisantes: brun, châtain, blond, blond clair.


AUTRES CONSEILS D'EXPERTS