Premiers cheveux blancs : comment les camoufler ?

49d432bf772e34d7e74a3bdb642307b3.jpg
 

Ils sont la hantise de beaucoup d’entre nous. Dès que les premiers cheveux blancs apparaissent, une véritable traque démarre pour les camoufler. Bérengère, experte Reporthair nous donne ses conseils et astuces pour ne plus les voir dans le miroir.

Comment arrivent les premiers cheveux blancs ?

En général, cela commence vers 30 ans. Les cheveux blancs sont principalement dû à l’hérédité, mais ils peuvent aussi apparaître après un choc émotionnel ou une maladie. Contrairement à ce que l’on pense, le stress quotidien n’est pour rien dans l’arrivée des cheveux blancs.

On les voit d’abord arriver sur les tempes puis ça remonte sur le dessus de la tête. Ensuite la quantité s’intensifie jusqu’à descendre vers le bas de la chevelure. La dégénérescence cellulaire responsable de la disparition de la mélanine dans le cheveu commence toujours sur le dessus de tête, comme pour la calvitie.

Faut-il forcément passer à la coloration ?

Bien qu’ils puissent paraître plus visibles que les autres, tant que les cheveux blancs ne concernent pas plus de 20% de l’ensemble des cheveux, il y a plusieurs astuces possibles pour les camoufler, avant le passage à la coloration.
D’abord avec la coupe : on peut jouer avec les franges ou les mèches, parce qu’elles cachent les tempes et le front et peuvent donc camoufler les premiers cheveux blancs. Et puis on a un peu de temps avant qu’ils arrivent sur le reste de la tête, donc c’est une bonne solution intermédiaire.
On peut aussi se servir d’un "retouche racine". C’est comme du maquillage qui tient jusqu’au prochain shampoing. Cela se présente en stick, en spray, en mascara… J’aime bien le spray Hair Touch Up de L’Oréal. Il existe une dizaine de tons différents, il faut donc juste bien choisir la teinte qui vous correspond.

Les premières colorations recommandées pour y aller en douceur :

Différentes techniques existent et sont adaptées en fonction de la base des cheveux.
Pour une brune, quand la frange ou le maquillage ne suffisent plus parce que les cheveux blancs représentent 20% de la chevelure, on peut passer à une couleur ton sur ton. Soit sur tout le cuir chevelu, soit sur les racines là où sont les cheveux blancs.
Lorsqu’on arrive à 50 % de cheveux blancs, on passe à la coloration d’oxydation. Pour le ton sur ton comme pour la coloration d’oxydation, il faut en tout cas faire un entretien au moins toutes les trois à cinq semaines pour avoir une belle couleur qui dure dans le temps, cependant le ton sur ton ne laissera pas d’effet racines puisqu’il s’estompe sur l’intégralité des cheveux au fur et à mesure.
Pour une blonde qui a des mèches, soit on accepte que le blanc se mélange au balayage, soit il faut accentuer le balayage pour le rendre plus clair. Si on fait un ton sur ton, la couleur sera matifiée et cela risque de dorer le blond : le résultat ne sera donc pas aussi naturel.
Enfin pour une rousse, soit elle veut rester rousse et dans ce cas on opte pour une couleur ton sur ton, soit on peut faire un balayage, mais qui apportera des reflets blonds. Il faut accepter d’éclaircir jusqu’à obtenir un roux doré clair.

La technique pour un rendu lumineux

Allier un ton sur ton et un balayage effet soleil : une technique qui permet de camoufler les premiers cheveux blancs tout en gardant un rendu très naturel et lumineux.

L’avantage : un entretien minimisé (tous les 2,5 mois à 3 mois ) pour la coloration et un balayage a refaire en fonction de vos envies et des saisons, puisque l’effet soleil permet d’éviter l’effet repousse.

> Forfait Coloration et Balayage

 
Coloration et balayage (Sophie) réalisé par Dhouha

Coloration et balayage (Sophie) réalisé par Dhouha

Le piège de la coloration végétale :

Il faut faire attention à la coloration végétale qui vous empêchera d’éclaircir ensuite, parce qu’elle bloque toute chimie. Elle donne toujours des reflets cuivrés, parce que les plantes sont faites de mélanine donc elles contiennent naturellement du rouge.
Si on n’a jamais fait de coloration, on peut également faire un test cutané au préalable chez le coiffeur pour être sûre qu’on ne fait pas d’allergie au produit. On applique une mini quantité de coloration sur le bras, on met un pansement par-dessus et on laisse le mélange 72h pour voir s’il y a une réaction. De manière générale, il faut toujours faire sa première coloration avec un coiffeur et non pas toute seule pour bien connaître son ton exact et avoir un vrai diagnostic. Sinon, le risque est de foncer sa couleur naturelle et ce sera très compliqué de revenir en arrière. Ce qui a été coloré ne redeviendra pas naturel donc autant être sur une bonne coloration dès le départ !


Carré long sur cheveux bruns
 

2 idées reçues sur les cheveux blancs :

. Le cheveux blanc est plus épais ?
Pas forcément, mais en tout cas il change de matière. Soit il va être plus fin et va s’amoindrir, dans ce cas-là c’est souvent corrélé à une chute des cheveux. Ou alors, pour quelqu’un qui a les cheveux fins, les cheveux blancs peuvent être plus épais.

. Il ne faut pas les arracher au risque d’en voir repousser beaucoup d’autres ?
Faux ! En revanche, cela ne sert à rien parce que le bulbe repoussera en blanc de toute façon, c’est vraiment se faire du mal pour rien. De plus, arracher un cheveu amoindrit le bulbe et l’atrophie, le cheveu sera donc plus fin et moins solide. Si on commence à s’arracher les premiers cheveux blancs sur les temps, on aura de moins en moins de cheveux.


AUTRES CONSEILS D'EXPERTS