Quelle couleur choisir à l’approche de l’hiver ?


À l’approche de l’hiver, avec les différences de luminosité, les couleurs les plus prisées en été peuvent devenir ternes, fades et sans reliefBérengère, notre experte coloriste, nous aide à choisir les techniques les plus adaptées pour l'hiver et nous donne ses astuces pour sublimer sa couleur.

Quel type de couleur adopter ?

La couleur d’hiver rime avec douceur et chaleur, explique Bérengère. Et ce sont les reflets chauds, tels que miels, cuivrés, caramels ou encore dorés, qui permettront d’obtenir douceur et chaleur. En effet, ces reflets ont le pouvoir d’apporter du relief à la coupe et de réchauffer la couleur. Ainsi, nous comprenons que l’hiver n’est pas réellement propice aux gros contrastes et aux reflets froids. Bien que ces derniers soient très tendances pour les blondes.

Pour les brunes :
L’hiver, les brunes ont besoin d’apporter quelque chose de plus chaud pour attirer la lumière dans leurs cheveux. Ce pourquoi Bérengère conseille de faire un “flash”, une technique qui se fait à la place d’une couleur et qui apportera beaucoup de profondeur, d’éclat et de luminosité à votre chevelure.

Pour les blondes :
Les blondes quant à elles, ne doivent pas changer en fonction de l’été ou de l’hiver. Elles doivent rester elles-mêmes, car un balayage leur apportera de la lumière dans tous les cas : “Une blonde c’est lumineux et déjà plein de reflets, il n’y a aucune interdiction” selon Bérengère.

Pour les cuivrés / rousses :
À l'approche de l’hiver, Bérengère suggère de rester sur un roux écureuil, doux, qui tire vers le caramel, jumelé à des reflets miels grâce à un balayage : un ensemble sublime selon notre experte. Elle nous alerte tout de même car le cuivré est une couleur qui nécessite le plus grand entretien : “C’est une couleur très sensible, qui se délave très vite. Chaque lavage doit se faire avec un shampoing pour cheveux colorés sinon le roux jaunit très vite et devient vite très fade.”

Comment la couleur va-t-elle évoluer ?

C’est bien le problème, précise Bérengère, “avec l’absence de soleil et de lumière en hiver, la couleur n’évolue pas beaucoup”.

Une blonde, en été, éclaircit naturellement mais en hiver cela ne va pas être le cas, elle va donc avoir l’impression d’être plus foncée. Afin de lutter contre cela, Bérengère recommande de faire son balayage un peu plus régulièrement, soit 1 à 2 mois plus tôt que d’habitude. Ainsi la lumière autour du visage sera toujours présente, même à l’approche de l'hiver. Cependant, cela nécessite de l’entretien et notamment l’utilisation de shampoing spécifique : un shampoing aux pigments bleus/violets pour intensifier les reflets froids ou aux pigments dorés/vanillés pour les reflets plus chauds. Cela permettra au balayage de garder toute sa luminosité, conseille Bérengère.

Pour une brune, c’est tout l’inverse. La couleur s’oxyde moins avec l’absence de soleil et les cheveux sont plus protégés par les bonnets. L’entretien se fera donc un peu plus espacé, soit tous les 1 mois et demi / 2 mois au lieu de 1 mois en été, si bien sûr, il n’y a pas besoin de faire de raccord racine, alerte Bérengère. Concernant les soins spécifiques, été comme hiver, l’utilisation d’un shampoing pour cheveux colorés est indispensable. Ce dernier permet de fixer la couleur afin d’éviter que celle-ci ne dégorge trop vite. Si la couleur comporte des reflets, demandez conseil à votre expert pour qu’il puisse vous recommander un shampoing à base de pigments adapté à votre coloration. Vos reflets seront ainsi lumineux.

D’un point de vue plus général, que vous soyez blonde, brune ou rousse, Bérengère insiste sur le fait qu’un soin sans rinçage ou un masque est absolument obligatoirement pour prendre soin de sa couleur. L’hiver étant propice aux moments cocoonings, profitez-en pour vous faire des bains d’huiles !

Comment sublimer et illuminer son teint en hiver ?

Tout comme le contouring pour le visage, le contouring pour les cheveux existe, nous apprend Bérengère. L’idée est d’apporter des reflets sur le visage grâce à des mèches et/ou des reflets aux couleurs différentes autour de ce dernier. Cette technique nécessite d’établir un diagnostic avec son expert au moment de son rendez-vous car elle dépend de beaucoup de choses : la carnation, la coupe, la longueur des cheveux…


D'AUTRES CONSEILS & INSPIRATIONS